DNVGL.com

La politique de transition vers la version 4.1 du protocole de certification FSSC 22000

FSSC 22000 version 4

Fin 2016, la fondation FSSC a publié une nouvelle version du protocole de certification FSSC 22000 qui a été amendé en version 4.1 en juillet 2017. La fondation a mis à jour sa politique de transition vers cette nouvelle version.

Principaux changements

La nouvelle version du FSSC 22000 est le résultat d'un processus de consultation mondial de 14 mois, qui a impliqué les représentants principaux de l'industrie, les organismes de certification, d'accréditation, de formation et les autorités sanitaires.
Les principaux changements recensés sont l'introduction d’audits inopinés, la prévention de la fraude et la ‘Food Defense’ (prévention de la contamination intentionnelle), la notion de non-conformités critiques et une extension de la portée de FSSC 22000 à trois nouvelles catégories d’industries: transport/stockage, restauration/alimentation et commerce de détail et de gros.

Consultez et téléchargez gratuitement les documents mis à disposition par la fondation FSSC 22000
Le site FSSC 22000 propose également une comparaison gratuite entre la V3 et la V4.1.


Période de transition

2017 est l'année de transition, les entreprises peuvent choisir dès maintenant de passer en version 4.1. À partir du 1er janvier 2018, tous les audits seront effectués conformément à la version 4.1 de la norme. Au-delà de cette date, la délivrance de certificats en version 3 ne sera plus possible.
Découvrez les nouvelles exigences formulées par la Fondation. 

Les modalités pratiques de mise en œuvre sont définis dans la nouvelle politique de transition version 4.1. 


Audits de recertification


Les audits de recertification en version 4.1 pourront être programmés à partir de juillet 2017 et seront basés sur la nouvelle méthode de calcul du temps d'audit.
DNV GL pourra effectuer des audits de certification V3 jusqu’au 31 décembre 2017.

Audits périodiques


La Fondation FSSC impose un minimum de 4 heures supplémentaires pour les audits de transition, afin de permettre l'évaluation des exigences telles qu'elles sont introduites dans la version 4.1.