DNVGL.com

Le processus de vérification

En savoir plus à propos de notre protocole de vérification et ce qu'entraine le processus

Vérification

SHARE:
PRINT:
Verification services by DNV GL
Avoir un système de reporting vérifié peut répondre aux besoins de nombreuses parties prenantes, notamment depuis les investisseurs, les instances régulatrices, et les conseils d’administration des entreprises, en passant par les employés et les clients. Mais qu’est-ce que la vérification et comment fonctionne le processus de vérification ?

Le reporting durable est généralement cyclique, la plupart du temps fait manuellement. C’est à l’organisation qui publie le rapport de développement durable de définir son cycle de reporting. La vérification de systèmes de reporting est utilisée pour démontrer la conformité aux exigences définies dans le protocole de vérification de rapport de développement durable de DNV GL.


Comment faire pour être vérifié par DNV GL ?

Notre processus de vérification comporte habituellement cinq phases. Cependant, selon les contraintes de temps et l’ampleur du projet de vérification, certaines de ces phases peuvent être fusionnées pendant le processus de vérification.

1. Définition du périmètre

Le processus de vérification de DNV GL commence par la définition du périmètre. Il s’agit d’une phase que vous menez conjointement avec le responsable d’audit.

2. La planification du processus de vérification

Une fois le périmètre établi, nous menons une évaluation générale hors-site. Celle-ci sert de base pour le plan détaillé de la vérification.

3. La vérification

En général, une vérification conjointe du siège et des sites est nécessaire. Les vérifications peuvent être menées en parallèle, et les constatations émises lors de la vérification du siège peuvent enclencher des enquêtes au niveau des sites, ou inversement.

4. Le rapport de vérification

A l’approche de la finalisation, nous présentons à la direction nos constatations dans un rapport de vérification détaillé. Dans le rapport de vérification, notre responsable d’audit peut identifier des opportunités d’amélioration ainsi que de bonnes pratiques existantes (forces) au sein du processus de vérification. Cette information est utile et précieuse pour votre organisation afin de planifier et continuellement améliorer vos processus.

Le rapport de vérification est un document confidentiel, et n’est partagé qu’avec votre organisation et DNV GL, le vérificateur.

5. Emission de l’avis d’assurance

Le livrable principal du processus de vérification est l’avis d’assurance. Il reflète les constatations de l’évaluation. L’avis d’assurance est conçu pour être divulgué au public. Nous recommandons que l’avis d’assurance soit inclus dans le rapport de contribution au développement durable de votre organisation. Pour autant, c’est à vous de décider comment et où mettre à disposition et communiquer à propos de votre avis d’assurance.


Les parties prenantes sont-elles impliquées dans le processus ?

Les parties prenantes peuvent être sollicitées à n’importe quelle phase du processus décrit ci-dessus, selon l’accord conclu avec l’organisation.

Au cours de plusieurs étapes du processus de vérification, le vérificateur devrait, à sa propre discrétion, être capable de consulter ou de visiter des parties prenantes pour obtenir des informations perçues comme étant nécessaires pour clarifier toute zone d’ombre ou problématique clé liée aux activités de vérification devant être menées. Cependant, un accord explicite doit être établi entre le vérificateur et l’organisation en amont du processus de vérification. 

Nous contacter Comment pouvons-nous vous aider ? Prenons contact